La récente venue du waterman Laird HAMILTON au Pays Basque et ses démonstrations de foil-surfing sur les spots de Biarritz ou de Bidart ont suscité de nouvelles vocations. Ainsi, de nombreux surfeurs ont décidé d’adopter cette discipline et clipsent désormais un foil sur leur planche. Cette pratique, non encore réglementée au niveau national, est désormais encadrée par un arrêté sur le spot de Parlementia à Bidart-Guéthary.

Mardi dernier, les vagues étaient plutôt jolies sur le spot à la renommée mondiale de Parlementia. Stéphane, un surfeur d’Ahetze – petit village non loin de là -, avait posé un RTT pour profiter pleinement de la houle et du soleil. Arrivé à 8h35, et juste le temps de waxer un peu sa planche, que le voici prêt à bénéficier de la marée montante et du vent offshore.

Pourtant, à peine avait-il un pied sur le sable qu’un policier municipal l’interpelle pour lui signifier qu’il n’avait pas de foil. « Je n’ai pas vraiment compris ce qu’il me disait sur le moment. », nous raconte Stéphane, « J’ai pensé à une plaisanterie. Là où j’ai déchanté c’est quand il m’a montré le nouveau panneau… ».

La ville de Bidart, en accord avec celle de Guéthary, a en effet pris un nouvel arrêté municipal indiquant que le spot est désormais réservé au foil-surfing tous les mardis. « C’est une question de sécurité ! », indique l’adjoint au sport, « Le foil est devenu populaire très rapidement, mais il n’est pas sans danger. J’ai failli moi-même me faire scalper par un tel engin lors d’une session. ».

L’arrêté concerne pour le moment la période allant du 15 avril au 15 octobre compris. Les surfeurs devront s’adapter ou changer de spot ce jour-là. A bon entendeur, il faudra peut-être qu’il adopte le foil, Stéphane.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici