Alors que de nombreuses communes littorales interdisent le tabac sur leurs plages, Hendaye prend le chemin inverse en proposant une plage réservée aux fumeurs. Celle-ci sera inaugurée le 8 juillet 2017.

Il fait de moins en moins bon d’être fumeur sur les plages. Au Pays Basque, Saint-Jean-de-luz et Biarritz proposent depuis plusieurs années des plages entièrement non-fumeurs. En cause, les conséquences du tabagisme passif, notamment sur les plus faibles comme les enfants, mais également les conséquences néfastes des mégots sur l’environnement. Ce déchet, capable de polluer 500 litres d’eau, est aussi le plus fréquent sur les plages.

Prenant le contre-pied de cette tendance, la ville d’Hendaye réservera une partie de sa plage aux fumeurs. Une bande de sable de 50 mètres de large, surveillée pour la baignade. L’adjoint au cadre de vie s’explique sur cette démarche : « C’était une demande forte de la population touristique. De nombreux fumeurs se sentent exclus des plages, si bien qu’ils se cachent sous leur serviette ou derrière leur parasol pour fumer. Nous avons donc pris la décision de réserver cet espace aux fumeurs. ». Il cite également une étude fournie par un scientifique indépendant rattaché à l’association des producteurs de tabac : « Cette étude montre qu’un citadin pourrait être victime d’un malaise au contact d’un air trop pur comme nous en avons au Pays Basque. Le couper de toute pollution et de tabac trop brusquement peut s’avérer dangereux ».

La ville tient tout de même à rassurer les défenseurs de l’environnement : « La ville d’Hendaye peut se permettre ce type de démarche de par sa situation géographique particulière. La plage est souvent balayée par le phénomène de brouillarta. Les fumées issues du tabac seront donc régulièrement et naturellement évacuées hors de la zone. Quant aux mégots, grâce aux courants marins, ils ne sortiront pas de la baie d’Hendaye et seront donc facilement ramassés. ».

Quoiqu’il en soit, cette démarche novatrice pourrait pousser d’autres communes littorales à se lancer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici