Suite à l’émission « cash investigation » présentée par Elise Lucet et diffusée sur France 2 ce mardi 26 septembre, et dont le thème était le mal-être au travail, l’entreprise Lidl annonce des mesures. Elle proposera à ses salariés différentes versions, dont le basque, de son robot vocal.

On peut dire que l’entreprise Lidl n’a pas tardé à réagir à la diffusion du reportage « cash investigation », montrant et dénonçant des méthodes de management brutales. Parmi les éléments pointés du doigt, son robot vocal dictant aux préparateurs de commandes les tâches à effectuer. Ce robot, sorte de GPS d’entrepôt, indique aux employés vers quel rayon s’orienter, avant de leur donner le nombre de colis à prendre.

Parmi les reproches faits à ce système, le trop faible nombre de mots employés et reconnus par la machine : « ok », « répétez », …, entraînant une désocialisation des employés.

Lidl a annoncé qu’elle s’engage à traduire le son du robot en différentes langues dont :
– basque
– breton
– alsacien
– polonais
– roumain

De quoi permettre aux préparateurs de commandes de se sentir plus proches de leur environnement naturel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici