Le documentaire « Biarritz Surf Gang », retraçant l’histoire de 6 surfeurs de la grande plage de Biarritz des années 80 à nos jours, est le film événement de cette année ! Plébiscité par le public et la presse, récompensé par de nombreux prix, le documentaire continue de faire le buzz sur la planète surf. Le mythe a cependant pris fin hier, puisque les deux réalisateurs ont avoué sur facebook que tout est inventé.

Le film commence par cette phrase « l’histoire vraie de la bande de la grande plage » ! Tout semblait d’ailleurs plus vrai que nature dans ce documentaire. Entre images d’archives et témoignages, le film était censé retracer le parcours parfois chaotique de 6 surfeurs de la Grande Plage de Biarritz. Mordus de surf, et dont l’addiction dépassait souvent les limites du raisonnable et de la légalité, les surfeurs en question fascinaient par leur destin hors du commun.

Gros coup de tonnerre cependant, puisque les deux réalisateurs, Nathan Curren et Pierre Denoyel, ont avoué sur facebook avoir inventé la quasi-totalité du film. « Nous tenons à nous excuser », postent-ils sur facebook, « car nous avons inventé cette histoire. Nous ne pensions pas que le film serait pris au sérieux, et nous voilà aujourd’hui au pied du mur. Mille pardons ! ».

Il faut dire que le film sonnait vrai, et pour cause, puisqu’ils se sont inspirés de célèbre Point Break pour monter ce canular. Les images d’archives sont en fait des vieilles séquences tournées en Australie. Les témoignages ont été réalisés dans la rue, avec des inconnus. Quant aux interviews de personnes célèbres, comme Laird Hamilton ou encore Tom Curren, elles sont bien entendu vraies, mais les paroles ont été changées.

Il n’y a donc jamais eu de surfeurs nommés « La Mouche » ou encore « Kikette » à Biarritz, et la Grande plage, dite reine des plages, n’a jamais été le théâtre d’affrontements entre surfeurs locaux et australiens.

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici