Alors que le gouvernent s’apprête à augmenter le nombre de contrôles des chômeurs et à durcir les sanctions contre les fraudeurs, le canard déchaîné révèle les mesures de ce projet. Parmi elles, la radiation des chômeurs qui passent leur temps à surfer au lieu de rechercher un emploi.

Pourquoi y a-t-il autant de surfeurs sur les spots de la côte basque, été comme hiver ? RTT ? Jours de congés ? Le gouvernement trouve une autre explication à ce phénomène qui s’amplifie : les allocations chômages.

Ainsi, selon une étude menée par Pôle Emploi, 85 % des chômeurs en Pyrénées-Atlantiques profiteraient de leurs allocations pour surfer au lieu de chercher un emploi. Pire, ils sont 55% à estimer que trouver un emploi leur ferait perdre en qualité de vie.

Pour lutter contre ce phénomène, le gouvernement prévoit tout un ensemble de mesures, actuellement en réflexion comme :
– le contrôle à la sortie des spots
– des contrôles téléphoniques les jours de belles vagues
– des contrôles visuels de type « bronzage » au-dessus des épaules, cheveux décolorés par le soleil, ….

Nous en saurons plus dans les mois à venir…

4 Commentaires

  1. Génial, la Sirène du Pays Basque !
    Votre article sur les allocations chômage des surfeurs m’a fait pleurer de rire et j’ai partagé immédiatement sur ma page Facebook « roots mais distingué ».
    A l’occasion, allez y jeter un oeil… j’essaie de faire aussi drôle et décalé que vous ?

  2. Et si on parlait plutôt de ceux qui s’engraissent sur notre dos? Ils surfent sur des euros et ne veulent surtout pas que leurs qualités de vie changent ^^

  3. Le Pole emploi du Pays basque pourrait il venir contrôler les kite surfer en Martinique et les plaisanciers par centaines qui ne sont pas retraités.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici