Le village d’Espelette, situé à une vingtaine de kilomètres de Bayonne et connu pour son fameux piment, abandonne cette spécialité pour se consacrer désormais à la culture de la banane. Une décision à la fois économique mais aussi environnementale.

C’est une page de l’Histoire du Pays Basque qui est en train de se tourner. Il en sera bientôt terminé des spécialités au piment d’Espelette ! Le petit village de 2 000 habitants abandonne cette spécialité pour se tourner vers la culture de la banane.

Pour Ramuntxo, membre du syndicat du piment d’Espelette, la raison est double : « Il s’agit tout d’abord de s’adapter au changement climatique. Le climat basque est en train d’évoluer et le piment aura du mal à supporter les changements à venir. Mais il s’agit aussi de s’adapter à la réalité économique de la mondialisation. Les chinois produisent un piment doux qui inonde le marché mondial. »

Après avoir étudié plusieurs scénarios, dont la courgette ou la noisette, le village a préféré se lancer dans la banane sans risque de mauvais jeux de mots.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici