Un groupe d’une vingtaine de touristes n’a pas anticipé la grève des cheminots qui a débuté ce mardi 4 avril. Faute de petit train retour, ils se retrouvent coincés au sommet de la Rhune jusqu’à nouvel ordre.

En vacances au Pays Basque depuis le week-end de Pâques, un groupe d’une vingtaine de touristes venu de différentes grandes villes de France pensait être à l’abri des conséquences de la grève des cheminots.

Pourtant, et alors que le trajet aller était assuré, ces vacanciers se retrouvent coincés à 905 mètres d’altitude faute de train retour.

D’après Peyo, un habitant de coin qui s’est retrouvé au sommet avec le groupe au cours de sa randonnée, les vacanciers n’ont pas voulu descendre à pied en suivant les rails, par peur de se faire dévorer par un loup ou un grizzli.

Malgré les jours qui passent, les secours restent optimistes : « Il y a peu de chance qu’ils meurent de soif vu que nous sommes au Pays Basque. Le véritable risque serait qu’ils s’entre tuent pour des raisons de batteries déchargées sur leur smartphone. ».

Ce samedi, le cheminot en grève a indiqué qu’il ferait peut être un trajet avant de reprendre sa grève lundi. De quoi redonner un peu d’espoir aux familles qui n’ont pas pu faire le déplacement au Pays Basque, faute de trains et d’avions.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici