Un basque est sorti de son silence et a fait en quelque sorte son « coming out ». Il a avoué à sa famille et ses amis être à la fois supporter de l’Aviron Bayonnais et du Biarritz Olympique. Il est depuis, rejeté par les siens.

Le Pays Basque est une terre d’ovalie. Dans la grande famille du rugby, il y a surtout les deux frères ennemis du derby basque : le club ciel et blanc de l’Aviron Bayonnais et le club rouge et blanc du Biarritz Olympique. Et dans cette opposition sportive, il y a les supporters qui doivent dès l’enfance choisir leur camp.

Peio* lui, n’a jamais pu choisir. Amoureux des deux clubs, il supporte de manière « officielle » l’Aviron Bayonnais, affichant fièrement le maillot du club au stade Jean Dauger. Et lorsque viennent les matches du Biarritz Olympique, il se cache pour revêtir le maillot du Biarritz Olympique. A 35 ans, il a décidé de franchir le pas et de tout avouer à sa famille et à ses amis.

« Je me rendais en cachette à Aguiléra. Il m’arrivait aussi de faire les déplacements à l’extérieur avec les supporters biarrots. Je prétextais des déplacements professionnels. C’était très difficile pour moi de devoir me cacher et de mentir. J’ai préféré tout avouer… ».

Depuis, Peio est rejeté par les siens. Son père ne lui adresse plus la parole et sa femme, avec qui il est marié depuis 12 ans, ne lui pardonne pas d’avoir vécu dans le mensonge pendant toutes ces années. Ses amis et même ses collègues le regardent différemment. Nombreux sont ceux qui l’ont banni de leurs amis sur facebook.

Dans son livre « Double Je(u) », le professeur allemand VutonBerg parle de cas similaires notamment en France. Un supporter marseillais avait en effet avoué être également fan du PSG.

(*) Son prénom a été modifié

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici