Les gilets jaunes sont méfiants. Ils savent que des espions se dissimulent dans leurs rangs. Dernier exemple en date, du côté du péage de Biriatou, où un soit disant gilet jaune a demandé « Qui veut un pain au chocolat ? ».

Les gilets jaunes, qui mettent à mal le gouvernement par leurs actions depuis maintenant 3 semaines, se méfient ! Des « espions » infiltrent en effet leurs rangs afin de collecter des renseignements, voire de démotiver les troupes. Dernier exemple en date, un individu d’une cinquantaine d’années a été démasqué dans le groupe gilet jaune qui bloque régulièrement le péage de Biriatou, sur l’A63 à la frontière France-Espagne.

L’homme semblait pourtant sincère. Il portait son gilet jaune, mais aussi un béret et parlait avec un accent du sud en utilisant même du vocabulaire basque. Et pourtant, derrière cette couverture parfaite, il a fait une erreur grossière. Au lendemain d’une manifestation, il s’est proposé d’aller chercher des « pains au chocolat » !

Immédiatement démasqué, les gilets jaunes lui ont tatoué le mot « chocolatine » dans le dos avant le mettre dans la remorque d’un poids lourd en direction du nord de la France.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici