Us et coutumes chez les Basques

Les Basques sont un peuple qui se définit par son attachement à ses origines. En fait, il ne s’agit pas seulement de simples origines, il s’agit de leur essence même. Et pour la plupart des Basques, le slogan est clair, on est d’abord basque, c’est ensuite qu’on est Français ou Espagnol. C’est dire tout l‘attachement que ce peuple accorde à sa région, à ses coutumes, à ses croyances, etc. Quels sont donc ces us et coutumes dont les Basques sont si fiers ? Réponses dans cet article.

Les fêtes basques

Pour connaître les coutumes d’un peuple, il faut sans doute s’intéresser à ses fêtes. Et en Pays basque, les fêtes, il y en a assez. Les fêtes basques sont des sources d’animation durant toute l’année dans la région. Ces fêtes sont ancrées dans la région au point de devenir des incontournables de la culture basques. Et pour comprendre la culture basque, il faut connaître ses fêtes.

Les fêtes de Bayonne

Bayonne est très célèbre pour ses fêtes également en dehors de son jambon. En effet, tous les ans, de nombreux Basques envahissent les rues de Bayonne, vêtues de blanc et de rouge. Le vêtement est blanc, et le foulard est rouge. À 20 h c’est le début de la fête sur la place de la liberté. Au programme plusieurs animations : les courses de vaches, des concerts, des chants et des danses, des jeux divers, etc. c’est l’ambiance pendant 5 jours et 5 nuits, dans la joie et la bonne humeur.

La fête du jambon

C’est une autre fête des Basques qui se déroule encore à Bayonne. C’est une façon pour les habitants de Bayonne de célébrer leur jambon toutes les années. La foire au jambon y est organisée, l’occasion pour les visiteurs de goûter au fameux jambon de Bayonne. En plus du jambon on a la possibilité de participer à plusieurs autres activités.

La croyance chez les Basques

Dieu et la religion chez les Basques font toujours débat. En fait, les Basques on parle depuis des siècles du paganisme matriarcal, avec Mari comme déesse. On appelle d’ailleurs les Basques les derniers païens d’Europe. Toutefois, à l’ère moderne, la religion catholique y est fortement implantée et majoritaire. Par contre, la religion protestante est rejetée.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *