Le 1er avril 2018 aura une saveur toute particulière, et surtout moins drôle. S’appuyant sur la loi anti-fake news (fausses informations), Facebook censurera les canulars diffusés par les internautes ce jour-là.

La loi «relative à la lutte contre les fausses informations» (aka loi anti-fake news) va conduire de nombreux réseaux sociaux et autres médias, Facebook en tête, à contrôler les publications du 1er avril et censurer les blagues diffusées ce jour-là.

Il faut dire que les fausses informations ont représenté 80 pour cent des publications en 2017, soit une hausse de 150 pour cent par rapport à l’année 2016. Facebook justifie ce “contrôle” afin d’enrayer le phénomène qui devient “incontrôlable” selon son communiqué.

Publier une fausse information ce 1er avril pourrait vous en coûter jusqu’à 25 000 euros d’amende et 3 ans de prison.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici